Abdelmadjid Tebboune a dit tout sauf répondre aux questions soulevées par le peuple Algérien

Près d’une heure et demi Abdelmadjid Tebboune, désigné chef de l’Etat en décembre 2029, a répondu à toutes les questions convenues mais, à aucun moment il n’a livré réponse aux questions sérieuses posées deux ans durant par le peuple Algérien.

Éminemment populiste, l’intervention du chef de l’Etat, la première après le long séjour médical en Allemagne, a désolé, déçu et agressé une grande partie des Algeriens, si l’on se fie au fil des premiers commentaires accompagnant la diffusion de l’émission sur les reseaux sociaux.

Alors que le peuple Algérien sort par centaines de milliers dans les rues réclamer son départ et dénoncer haut et fort sa légitimité, Abdelmadjid Tebboune veut coûte que coûte à imposer sa feuille de route rejetée massivement lors du référendum constitutionnel de novembre dernier.

Décider d’aller aux législatives et locales à contre courant de la volonté populaire, et dans un élan désespéré de forcer le destin national et d’imposer un fait accompli à toute une nation, est une manière de dire que c’est nous ou le déluge.

On aurait aimé  entendre la voix civile des tenants du pouvoir se reconnecter avec le réel de son pays et faire valoir la raison d’Etat. Il n’en est rien. Invraisemblablement, c’est un discours de défiance à son peuple, profondément décalé de toutes les réalités nationales, que le chef de l’Etat a livré aux Algériens. Une communication qui rajoute une couche au désespoir qui gagne crescendo toute la société depuis la parodie d’élection présidentielle de décembre 2019.

Le pays mérite mieux que cette sinistre situation dans laquelle l’enfonce la folie du pouvoir. Et c’est pour ça que le peuple continuera de lutter massivement et pacifiquement jusqu’au recouvrement total de son indépendance et de sa souveraineté. C’est la noble mission que lui a légué les chouhadas de novembre et de la Soummam. 

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :