Chlef : Les amateurs du collectif Short Kanj condamnés à deux mois de prison avec sursis

Dans l’indifférence presque générale, les jeunes amateurs du collectif SHORT KANJ, basés dans la wilaya de Chlef, ont été arrêtés et condamnés à deux mois de prison avec sursis et une amende de 20000 da, pour tournage sans autorisation préalable. Leur matériel a été saisi.

La comédienne et productrice Adela Bendimerad, qui a dévoilé l’arbitraire, se dit inquiète des péripéties que traverse ce groupe d’artistes.

“ Péripéties qui ont mené ces jeunes créateurs à mettre un terme à leur activités, et à définitivement fermer leur chaîne YouTube, où ils diffusaient depuis 2013 leurs courts métrages vues par plus de 38 millions de personnes, et qui comptabilisait 330.000 abonnés”, lit-on dans le poste de la comédienne.

“J’ai appris il y a quelques jours qu’ils ont été, en un laps de temps record, arrêtés, puis condamnés, pour « tournage sans autorisation », à: Deux mois de prison avec sursis, 20.000 Da d’amende et saisie du matériel de tournage”, fait savoir Adila Bendimerad,avant de s’interroger si “ ce chef d’accusation, que nous connaissons tous, mérite-t-il une si lourde condamnation ? Surtout à l’encontre d’amateurs qui réalisent des sketchs ? De la prison et la saisie de leur matériel pour avoir tourné sans autorisation n’est-ce pas disproportionné ?”.

Pour la comédienne productrice, “Pénaliser l’acte de filmer va ettoufer dans l’oeuf des vocations. La loi doit protéger, encourager la création, et non pas en être un obstacle” .

Sofiane Seghir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :