Convocation du corps électoral : Abdelmadjid Tebboune viole sa propre constitution

Les artisans de la la nouvelle Algérie ne respectent aucune forme de légalité. Aussi vite validée malgré son rejet massif par le peuple Algérien, aussi vite la nouvelle constitution est violée.

La convocation du corps électoral signée aujourd’hui par le chef de l’Etat est en violation flagrante de l’article 151 qui stipule dans son alinéa 2 que les législatives doivent être organisées dans un délai maximal de trois mois à partir de la date de la dissolution de l’APN. Or ladite dissolution est signée le 1er mars et la date d’organisation des législatives est prolongée de 11 jours. 

L’article en question contraint le président à prolonger la période pour des raisons spéciales d’une période maximale de trois mois. Mais seulement après consultation de la Cour constitutionnelle. Monsieur Tebboune l’a-t-il consulté de nuit et à l’insu des Algeriens ??

Chabane Bouali 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :