Des familles de victimes de terrorisme réclament un statut particulier et des droits

Des familles de victimes de terrorisme ont tenté ce lundi 22 mars d’organiser un rassemblement à Alger-Centre pour réclamer leurs droits. L’action a été vite étouffée par une présence policière disproportionnée par rapport au nombre des présents, majoritairement des femmes.

Les familles des victimes de terrorisme réclament un statut juridique qui garantit leur droit à une vie digne. Certaines femmes ont dénoncé leur abondan à leur triste sort par unpouvoir en place qui ne faisait que promettre des prises en charge sans concrétiser aucun engagement.

Le rassemblement organisé à l’occasion de la commémoration de la mémorable marche organisée le 22 mars 1993 sur initiative du défunt secrétaire général de l’UGTA, Abdelhak Benhamouda, pour dénoncer le terrorisme. Depuis les familles des victimes du terrorisme ont adopté cette date comme journée nationale des victimes du terrorisme.

Chabane Bouali 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :