Marche de Tizi-Ouzou : Une invitation élégante à cesser de polluer le Hirak

La population de Tizi-Ouzou a marché massivement ce 109e vendredi de la révolution avec la même détermination des semaines et mois passés. Sauf que ce vendredi, la population a tenu à trancher sur un faux débat, soulevé par quelques groupes limités sur les réseaux sociaux, en scandant des slogans en faveur d’une Algérie démocratique, sociale, libre et plurielle.

Comme partout dans le pays, les citoyens de Tizi-Ouzou ont scandé massivement, comme d’habitude mais avec plus de décibels, “ Etat civil, non militaire ” pour marquer définitivement leur attachement à une lutte franche contre le régime, dans l’unité et la diversité, et loin des faux clivages que la contre-révolution conçue dans les officines occultes du régime veut introduire dans leurs rangs. La prédominance  des slogans phares de la révolution de février, entendus partout dans le pays, est perçue par les observateurs comme une forme d’invitation élégante à cesser la pollution du Hirak et continuer la lutte comme elle a débuté : pacifique, unitaire et plurielle.

Peut être une image de 11 personnes, personnes debout et plein air

La révolution citoyenne pacifique enclenchée par le peuple, décidé à se prendre en charge après la faillite des discours politiques  produits jusque-là par une certaine élite compromettante avec le régime,  semble dire à partir de Tizi-Ouzou, berceau des luttes démocratiques, qu’elle n’est pas disposée à prêter oreille aux anciennes élites qui ont maille à partir avec des approches politiques dépassées et déconnectées de l’évolution sociétale de l’Algérie.

Le message livré ce vendredi, à partir de Tizi-Ouzou, est celui de l’engagement total dans la dynamique révolutionnaire nationale qui a pour mission de changer radicalement le régime, les concepts et les idées préconçues. C’est l’adhésion massive à une révolution qui redessine la carte politique nationale où le peuple , abusé par l’ancienne élite, redevient seul maitre de la situation. 

Chabane Bouali

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :