Marches dans plusieurs villes : Les Algériens massivement en faveur de la continuité du combat pacifique, unitaire et pluriel

Les Algériens ont encore marché ce vendredi 26 mars, dans plusieurs villes du pays pour réclamer le changement radical du régime et l’instauration d’un Etat civil et non militaire, démocratique et social.

À Alger, les mêmes slogans scandés depuis des mois ont retenti dans les boulevards du centre de la capitale. Les foules venant de Bab El Oued, de Belcourt, d’El Harrach et de toutes les hauteurs d’ Alger ont affiché une détermination sans faille de continuer le combat pacifique, dans l’union et la pluralité, jusqu’à la chute du régime.

L’image qui a retenu l’attention des Algeriens est cette foulée entamée, main dans la main, par quelques figures de prou du Hirak, et représentants de la mouvance démocratique Algérienne : Mohcine Belabbas, Karim Tabbou et à laquelle s’est joint Maitre Bouchachi, membre du barreau d’Alger connu pour son militantisme au long cours pour la démocratie et les libertés individuelles et collectives.

Dans les autres wilayas, les mêmes slogans réclamant l’Etat civil et non militaire, ont fortement retenti. De Tizi-ouzou à Annaba; de Béjaia à Oran, les Algériens ont donné le signal fort qu’ils restent fidèles au principe du combat pacifique, unitaire et pluriel, avec seule idéologie : la construction d’un État civil et non militaire, social, démocratique et garantissant les libertés individuelles et collectives, l’indépendance de la justice et l’alternance au pouvoir.

Arezki Lounis 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :