Mohcine Belabbas, Karim Tabbou et Mustapha Bouchachi marchent ensemble à Alger : Une image et un espoir

Le 110ème vendredi du Hirak est marqué par cette image du trio Mohcine Belabbas, Karim Tabbou et Mustapha Bouchachi qui ont marché main dans la main dans les rues de la capitale.

Au-delà de la symbolique de l’unité d’action qui confirme la bonne santé de la révolution du sourire, c’est l’espoir d’un véritable compromis démocratique qui se dessine dans l’horizon.

En effet, l’acte est une preuve tangible de la concertation qui avance dans la direction d’un large consensus espéré et exigé par la rue.

Dans ce sillage, pourquoi pas une démarche politique qui doit impérativement accoucher d’une feuille de route opposée à celle du pouvoir pour renverser définitivement le rapport de force en faveur du hirak.

Les trois figures font l’humanité au sein du mouvement populaire et surtout ils ont assez de crédibilité pour que leurs propositions constituent une plate-forme qui serai adoptée d’une manière quasi unanime.

Autant de crédibilité pour porter les revendications du peuple qui aspire à un État de droit à travers une transition démocratique.
Autant de crédibilité pour transformer le rejet populaire exprimé dans la rue depuis plus de deux ans en projet consensuel qui consacrera l’État civil et l’Algérie libre, démocratique et plurielle où tous les courants politiques auront le droit de s’exprimer.

Il y a des politiques qui sèment l’espoir et d’autres qui cultivent le désespoir.

Moussa Nait Amara

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :