Ouargla : contestation populaire contre une visite discrète du médiateur de la république

 

La ville de Ouargla a vécu aujourd’hui un mouvement de contestation populaire en réponse à une visite non annoncée du médiateur de la république, affirment des sources concordantes.

Des centaines de citoyens se sont rassemblés devant le siège l’instance locale du médiateur de la république.

Ils ont exprimé leur ras-le-bol en scandant des slogans très forts à l’adresse de Karim Younes

« Ya li l3ar ya li l3ar ba3ou el Sahara b dinar » est l’un des principaux mots d’ordre entendus lors de cette manifestation.

Les services de sécurité sont intervenus pour encadrer et protéger le siège de la coordination locale du médiateur de la république.

Notons que Karim Younes s’est déplacé à Ouargla pour présider une rencontre des médiateurs du sud Est Algérien. Il a profité de sa présence pour inaugurer le siège local de la médiation. 

Interpellé sur le cas de Amar Karrache, condamné à 7 ans de prison ferme, Karim Younes a souligné que le verdict émane du tribunal de première instance et qu’il a le droit d’interjeter un appel et que ses droits seront protégés. Une réplique qui laisse présager une relaxe ou du moins un allègement de peine, tant l’affaire est perçue par une partie de l’opinion  comme politique. Et la persistance de la tension à Ouargla, en partie à cause de cette affaire, n’arrange pas l’ agenda électoral du pouvoir. 

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :