Paris : Un journaliste de BRTV interdit de couvrir le Hirak sur la place de Stalingrad

Fait insolite sur la place parisienne. Un journaliste de BRTV a été empêché ce dimanche de filmer un rassemblement de la communauté Algérienne établie en île de France, rapportent plusieurs sources présentes sur les lieux.

La police parisienne a justifié son attitude par la non-possession du concerné d’une carte de presse. Le journaliste, habitué de filmer avec le matériel appartenant bel et bien à la chaine communautaire BRTV , n’avait jamais été aussi inquiété durant les deux années passées où il assurait la couverture du Hirak Algérien en France.

L’action policière d’aujourd’hui, ajoutée à l’interdiction d’une marche il y a deux semaines sous prétexte que le risque terroriste est probable dans les rangs des manifestants Algériens, est un signe que les autorités officielles françaises sont agacées par la persistance de la mobilisation en faveur de la révolution populaire enclenchée en Algérie. Une activité politique qui n’arrange pas les relations d’intérêts que la France officielle tisse avec le régime d’Alger.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :