Rejetant la feuille de route de Tebboune: Le peuple continue sa révolution pacifique

Ce vendredi 12 mars, le 108eme de la révolution populaire pour le changement radical du régime, se veut une confirmation de la reprise massive des manifestations pacifiques, une fidélité au principe de l’unité populaire en face d’un régime de plus en plus autiste aux revendications et une résistance sans faille aux diversions que concoctent les officines occultes du pouvoir pour créer un schisme dans les rangs du Hirak

D’une seule voix, le peuple Algérien a scandé dans toutes les villes Dawla Madania machi 3askaria ( État civil et non militaire), dénoncé les atteintes aux droits de l’homme commises par les services de sécurité, notamment ceux de la police politique, rejeté par des slogans clairs les prochaines législatives et affirmé l’illégitimité du mandat d »Abdelmadjid Tebboune.

Les services de police ont réprimé la marche pacifique d’Oran. Sans raison valable, les s policiers ont fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser la foule compacte qui s’ est formée au centre-ville, occasionnant des désagréments parmi les plus âgés et les petits enfants ayant accompagné leurs parents.

Notons que les services de sécurité nz sont pas à leur premier abus dans cette ville de l’ouest. Plusieurs fois, des activistes ont dû rallier Oran pour desserrer l’étau sécuritaire qui lui est imposé. 

Dans la ville de Tizi-ouzou, plusieurs arrestations ont été enregistrées ce matin. Certains, originaires de Bouira, sont appréhendés dès leur arrivée dans la ville des genêts. 

Sofiane Seghir 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :