Haut conseil de sécurité : Tebboune menace « des milieux séparatistes et des mouvances proches du terrorisme »

 

Le pouvoir semble décidé à passer à une autre étape dans son traitement de la crise politique actuelle. C’est du moins ce que l’on peut déduire du contenu du communiqué du Haut conseil de sécurité, rendu public aujourd’hui.

Cette instance qui s’est réuni aujourd’hui sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, évoque des « actes subversifs » et des « graves dérapages ». « Le Haut Conseil de Sécurité s’est également penché sur les actes subversifs et les graves dérapages émanant de milieux séparatistes et de mouvances illégales proches du terrorisme, qui exploitent les marches hebdomadaires », lit-on dans ce communiqué, repris par l’APS.

Selon la même source, le « le président de la République a affirmé que l’Etat sera intransigeant face à ces dérapages, qui sortent du cadre de la démocratie et des droits de l’Homme, donnant instruction pour l’application immédiate et rigoureuse de la loi en vue de mettre terme à ces activités non innocentes et à ces dépassements sans précédent, notamment à l’égard des institutions et symboles de l’Etat, et qui tentent d’entraver le processus démocratique et développemental en Algérie ».

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :