Il va porter plainte : Saïd Djabelkhir reçoit des menaces de mort

 

Résultat de l’inquisition assumée par le pouvoir. L’islamologue, Saïd Djabelkhir, condamné jeudi à 3 ans de prison ferme par le juge près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger, reçoit des menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Des écervelés lui envoient des messages menaçants. Il compte porter plainte contre les auteurs de ces menaces. «Nous allons déposer une plainte auprès du procureur du tribunal de Sidi M’hamed pour menaces de mort, diffamation et incitation à la haine », a affirmé son avocat, Me Moumen Chadi, qui précise que « Saïd Djabelkhir a reçu plusieurs messages de menaces sur Facebook ».

Selon l’avocat, les auteurs de ces menaces détiennent, en majorité, des comptes anonymes. « Seulement quatre d’entre eux étaient identifiables », précise-t-il.

Pour sa part, Saïd Djabelkhir a affirmé « qu’il ne se sent plus en sécurité ».

« S’il m’arrive quelque chose, chacun assumera la responsabilité qui lui incombe », lance-t-il, en revenant avec plus de détails sur le contenu des menaces reçues. «J’ai reçu des messages me menaçant et me disant: ‘’Nous attendons ton arrivée en prison pour te régler ton compte’’».

Selon lui, ces menaces durent depuis « le dépôt de la plainte contre moi en janvier 2020, je reçois régulièrement sur ma messagerie privée, sur Facebook, des messages contenant des menaces directes de mort ».

Ces messages, ajoute-t-il, sont parfois accompagnés de sa photo et de son adresse, et appellent à le décapiter, à l’égorger ou le lapider, toujours selon le chercheur.

Saïd Djabelkhir, rappelons-le, a été poursuivi en justice par des individus de Sidi Belabbas, se proclamant dépositaires des Textes sacrés .

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :