Ils s’en prend à l’opposition: Sofiane Djilali fait dans l’excès de zèle pour un quota à l’APN

 

Faire feu de tout bois. C’est désormais la devise du président du parti Jil Jadid, Sofiane Djilali.

Engagé sans surprise aucune dans la compétition électorale du 12 juin prochain, l’ancien transfuge du PRA semble vouloir montrer pate blanche pour obtenir, au profit des candidats de son parti, des sièges dans la prochaine APN.

Pour cela, il fallait un gage. Et il n’y a rien de mieux pour lui que de s’en prendre aux partis de l’opposition qui ont rejeté ce rendez-vous électoral s’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de l’agenda du pouvoir.

Confondant vision politique et quête de prestige éphémère, Sofiane Djilali commence d’abord par revendiquer un nouveau titre : « opposant originel » qui rime avec la nation du « Hirak originel » inventé par le nouveau pouvoir.

En effet, dans une conférence de presse animée, aujourd’hui à Alger, celui dont le seul fait d’arme était quelques footings à Alger à l’occasion des marches du mouvement Barakat, qui s’est opposé en 2014 au 4ème mandat du président déchu Abdelaziz Bouteflika, se présente comme le « champion de l’opposition ». Il croit ainsi que se dégourdir les jambes devant quelques caméras et des photographes suffit pour être sur le podium du combat politique de longue haleine pour le changement effectif du système.

Un combat qui n’est visiblement pas le sien, puisqu’il n’a pas tardé, sans le prier, à rentrer dans les rangs du pouvoir, tout en croyant être à l’origine de la mise à l’écart du régime Bouteflika.

Prenant ses rêves pour des réalités, Sofiane Djilali s’est permis, toute honte bue, de qualifier les partis ayant rejeté les prochaines législatives d’être « des alliés objectifs du système Boutelikien ».

Drôle de logique. Mais ce n’est pas étonnant. L’attrait est plus fort. Et ce parti créé en 2012, grâce aux réformettes politiques d’Abdelaziz Bouteflika, se montre impatient de découvrir les travées de l’Assemblée, en misant, selon son président, sur une cinquantaine de listes de candidatures…

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :