RIPOSTE INTERNATIONALE interpelle la présidente du HCDH sur le cas des 23 détenus en grève de la faim

 

L’ONG RIPOSTE INTERNATIONALE a adressé une lettre à Madame Bachelet présidente du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme pour la sensibiliser sur le cas des 23 détenus d’opinion en grève de la fin à la prison d’El Harrach.

“23 activistes (Manifestants arrêtés Samedi 3 avril 2021 à la marche d’Alger) qui croulent dans les geôles du régime pour délits d’opinion, ont entamé une grève de la faim depuis mercredi 7 avril”, lit-on dans la lettre adressée par RIPOSTE INTERNATIONALE à Mme Michelle Bachelet présidente du HCDH.

La lettre de l’ONG a mis l’accent sur “une volonté du régime de ternir leur image, en leur collant des accusations en lien avec la délinquance”.

RIPOSTE INTERNATIONALE rappelle sa missive les propos du procureur général qui avait affirmé que “les prévenus étaient des repris de justice”. “Grave mensonge, car Mohamed Tadjadit et ses amis ont fait auparavant de la prison non pour des faits de délinquance, mais pour avoir participé au Hirak populaire”, précise les auteurs de la lettre.

L’ONG a rappelé dans sa lettre que “feu Mohamed Tamalt et feu Kamel Eddine Fekhar, détenus d’opinion, sont décédés en prison”

Elle exige l’ouverture d’une enquête sur “les nombreuses atteintes à la dignité humaine et à l’intégrité physique des personnes arrêtées”

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :