Sa demande de liberté provisoire rejetée : Rabah Karèche maintenu en détention

 

Le journaliste et correspondant du quotidien Liberté à Tamanrasset, Rabah Karèche, reste en détention. C’est ce qu’a décidé, aujourd’hui, le juge près la chambre d’accusation près la Cour de Tamanrasset.

En effet, ce dernier a rejeté la demande de liberté provisoire introduite par la défense. Selon son avocat, Amirouche Bakori, le journaliste est placé en détention pour ses écrits. Rabah Karèche, ajoute-t-il, est poursuivi en vertu des articles 196 et 79 du code pénal ainsi que l’article 34 de la loi contre la discrimination et le discours de haine.

Il est accusé d’« atteinte à l’intégrité du territoire national », « publication volontaire de fausses informations susceptibles de porter atteinte à l’ordre public » et « diffusion volontaire de fausses informations susceptibles d’attenter à l’ordre public et usage de divers moyens pour porter atteinte à la sûreté et l’unité nationales ».

Dans un nouveau communiqué rendu public, aujourd’hui, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités « à relâcher le journaliste et à abandonner toutes les charges retenues à son encontre ». « Le maintien en détention de Rabah Karèche est incompréhensible », déclare le directeur du bureau Afrique du Nord de RSF, Souhaieb Khayati, cité dans le communiqué.

« Nous appelons à la libération immédiate et à l’abandon des charges retenues à l’encontre du journaliste qui n’a fait que son travail d’information », explique-t-il.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :