Le plus jeune maire d’Algérie Sofiane Oumellal victime d’un autre harcèlement judiciaire.

 

Après avoir été acquitté d’une première affaire judiciaire où on lui reprochait la mise à disposition d’une famille nécessiteuse, durant des vacances d’été, une cantine scolaire aux fins de servir un repas de mariage  , le plus jeune maire d’Algérie Sofiane Oumellal, P/APC d’Afir dans la wilaya de Boumerdes d’obédience RCD, vient d’être condamné à 2 ans de prison ferme, à une amende de 200 000, DA et à un dédommagement de 200 000, 00 DA dans une autre affaire aussi farfelue que dénuée de tout fondement.

Cette fois-ci, il est reproché au maire la “ délivrance d’une autorisation de circulation pour un citoyen propriétaire d’une citerne pour approvisionner certains villages en eau potable pendant l’été 2020 « , lit-on dans un communiqué rendu public ce matin par le conseil communal du RCD d’Afir.

“ Une action qui rentre dans le cadre de ses prérogatives conformément au code communal, à savoir l’article 123 qui stipule que La commune veille……,notamment à la distribution de l’eau potable; à la lutte contre les vecteurs de maladies transmissibles ”, rappelle l’instance locale du RCD .

 

Le Conseil Communal du RCD assure le maire légitime de son soutien indéfectible et dénonce l’instrumentalisation de la justice pour harceler les élus du peuple.

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :