A peine elle a lancé son alerte sur le manque drastique d’eaux dans le barrages : SEAAL appelée à retirer sa décision de rationner la distribution d’eau

Sous les drapeaux de la nouvelle Algérie, on passe à la gestion comique des affaires de la cité. Ainsi, l’entreprise qui a diffusé un communiqué sur un nouveau timing de distribution d’eau potable sur le territoire la wilaya d’Alger, a dû le retirer quelques temps plus tard. Des indiscrétions parlent d’un coup de téléphone venu d’en haut.

La société Seaal a informé la population Algéroise qu’à prtir du 18 mai , la distribution de l’eau potable dans toutes les communes d’Alger se fera quotidiennement de midi à 20 heures. Partant d’un constat technique et objectif, la société a justifié sa décision  par la diminution drastique du niveau d’eaux de surface dans les barrages alimentant son réseau.

Coup de théatre, la SEAAL retire son communiqué comme si les barrages se sont remplis par miracle.

Il est clair que c’est le pouvoir politique qui aurait émis son véto à la décision technique de SEAAl . Paniqué, le pouvoir voit des révolutions partout. Et dans le cas de la politique d’austérité décidée par SEAAL visant à réduire autant que peu le risque d’un été sec , les décideurs y voient une source qui peut alimenter une révolution de l’eau qui viendrait compliquer davantage son entreprise d’imposer des législatives.

Va-t-on oser l’idiotie de livrer toute une population à zero goutte d’eau durant tout l’été à cause d’une législative qu’aucun Algérien ne veut ?

Arezki Lounis

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :