Atmane Mazouz, membre de l’exécutif du RCD, réagit à la mise en garde à vue de Ferhat Mehenni

Le secrétaire national chargé de la communication au RCD, Atmane Mazouz, réagit à la décision des autorités judiciaires françaises de mettre en garde à vue le leader politique du MAK, Ferhat Mehenni.

“La cabale lancée par le pouvoir algérien ne doit, en aucun cas, constituer un motif pour la mise en garde à vue de Ferhat sur le sol français”, écrit Atmane Mazouz sur sa page Facebook.
L’ex-député progressiste juge que “ le dernier acharnement médiatique, datant d’hier, stigmatisant toute une région, le Hirak, les organisations autonomes, les syndicats, différentes corporations et toutes les voix de l’opposition est inacceptable, au moment où les professionnels de la presse libre, témoins gênants, leur est réservés harcèlements politico-judiciaires et détentions arbitraires” .
Analysant l’état du système en place à l’aune des derniers développements, Atmane Mazouz estime que “ tout ceci ne peut que renseigner sur la panique extrême d’un pouvoir hors temps et aux abois dont le seul agenda est d’imposer une représentation factice à travers sa supercherie électorale du 12 juin”.
Pour conclure, le membre de l’exécutif du RCD souligne que “ le combat continue de manière pacifique et que notre solidarité soit effective avec toutes celles et tous ceux qui militent pour le départ du système ! ”.
Rappelons que Ferhat Mehenni, leader du mouvement indépendantiste MAK, est mis en garde à vue pour 24 heures,ce mardi, au niveau d’un commissariat de police du 17e arrondissement de Paris. Ferhat Mehenni s’y est présenté en réponse à une convocation reçue la veille. Aucune information n’a filtré sur les motifs d’une telle procédure. Un avocat serait auprès de lui tout au long de cet après-midi.
Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :