Revendication principale du mouvement social de 2019 : Les chiliens ont élu l’assemblée qui rédigera une nouvelle constitution

Quelque 14 millions de Chiliens ont élu , samedi 15 et dimanche 16 mai,  les citoyens qui rédigeront la première constitution démocratique de leur histoire, rompant ainsi avec celle héritée de la dictature d’Augusto Pinochet. L’ Assemblée constituante sera paritaire, une première dans le monde et marquera de profondes réformes sociales suite au mouvement de contestation d’octobre 2019.

1 373 candidats se sont présentés pour 155 postes de députés à parité chargés de rédiger une nouvelle constitution pour le pays. Dix-sept sièges seront également réservés aux 10 peuples autochtones du Chili.

« Cette élection définira la Constitution qui nous guidera pour les 40 ou 50 prochaines années », souligne Claudio Fuentes, universitaire à l’École de sciences politiques de l’université Diego Portales dans une déclaration rapportée par France 24..

Ce scrutin est « certainement » le plus important en 31 ans de démocratie, estime t-il, car « un nouveau Chili est en jeu ».

Cette Constitution remplacera celle rédigée en 1980 sous le régime militaire d’Augusto Pinochet (1973-1990).

Réécrire la Constitution était une des revendications issues du plus grand soulèvement social des dernières décennies, amorcé en octobre 2019 pour réclamer une société plus égalitaire.

La nouvelle Constitution doit être rédigée dans un délai de neuf mois, prolongeable une seule fois de trois mois supplémentaires. Elle doit être approuvée ou rejetée en 2022 par un référendum à vote obligatoire.

Nadia Mehir

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :