Sétif : on interdit aux citoyens d’exprimer leur soutien aux détenus d’opinion

Le pouvoir semble décider d’interdire aux Algériens toute forme d’expression. À Sétif, des citoyens venus au tribunal soutenir les détenus arrêtés vendredi passé et présentés par devant le procureur de la République ont été interpellés.

Le Secrétaire national du RCD chargé de l’éducation, Atmane Bensid, qui rapporte l’information depuis Sétif indique des citoyens sont repoussés loin de l’institution judiciaire et observés de près par des policiers déployés pour l’occasion.

Pour rappel, 24 citoyens dont un professeur d’université, ont été mis en garde à vue après leur arrestation lors de la marche pacifique du vendredi passé. Certains sont des septuagénaires

Sofiane Seghir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :