Affaire de Me Abderraouf Areslane : Les avocats boycotteront les audiences au niveau national lundi prochain

L’union des ordres des avocats réagit à l’incarcération de Me Abderraouf Areslane à Tébessa, accusé d’appartenance à une « organisation terroriste (Rachad) ». Réuni aujourd’hui à Alger, l’Union a pris une série de mesures pour tenter d’obtenir la libération de l’avocat, « injustement incarcéré ». Parmi elles, il y a un appel au boycott des audiences et des activités judiciaires au niveau national, ce lundi 7 juin.

Selon la même source, l’Union qui a entendu une présentation de l’affaire de la part du responsable du barreau de Tébessa annonce également sa solidarité avec les avocats dans cette wilaya.

Poursuivant, l’union des ordres des avocats dénonce les « fausses lectures faites de cette affaire, notamment par le procureur général près la Cour de Tébessa qui a violé le principe de la présomption d’innocence et le secret de l’instruction ».

Selon le même communiqué, « il n’y a aucune preuve concernant l’appartenance de l’avocat à une ‘’organisation terroriste’’ ». « Le PV de la police est basé sur des suppositions et, de ce fait, l’incarcération d’Abderraouf Areslane est injustifiée, d’autant qu’il présentait des garanties pour comparaitre à tout moment devant la justice », lit-on dans le même document.

L’Union des ordres des avocats appelle aussi « à activer la procédure de la présomption d’innocence et du respect de la liberté des personnes, en considérant la détention provisoire comme une exception et non pas la règle ».

Appelant les membres de la corporation à « éviter la politisation de la profession », l’union réitère sa « disponibilité à travailler avec le barreau de Tébessa pour obtenir la libération de Abderraouf Areslane ».

Ce dernier, rappelons-le, a été arrêté il y a près d’un mois et placé sous mandat de dépôt. A la fin de la semaine dernière, la chambre d’accusation près la Cour de Tébessa a confirmé sa mise en détention préventive. Suite à cette décision, le barreau de Tébessa a décidé de boycotter les audiences et toutes les activités judiciaires au niveau de la wilaya.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :