Algérienne des cuirs et dérivés (ACED) : l’entreprise publique perd un marché juteux avec l’armée

 

La fédération nationale des travailleurs de secteur textile et cuirs, affilié à l’UGTA, crie au scandale. Elle dénonce l’exclusion déguisée de l’entreprise publique ACED (Algérienne des cuirs et dérivés) d’un juteux marché avec l’ANP.

Habituée à fournir à l’armée l’essentiel de ses besoins en habit et cuirs, l’ACED et ses unités réparties à travers le territoire national n’ont reçu qu’un infime pourcentage de ce marché d’environ 1,5 milliards de Dinars, dont la part du lion a été attribuée à des privés « sans expérience dans le domaine ».

C’est ce qu’a dénoncé la fédération UGTA dans un communiqué rendu public, aujourd’hui.

Selon la même source, cette décision de priver l’entreprise publique de ce marché est synonyme de sa fermeture, avec comme conséquence le licenciement de ses 600 travailleurs.

Ayant déjà saisi les autorités sur le sujet, tout en adressant une lettre au chef d’état-major de l’ANP, la fédération appelle à une journée de protestation.

Celle-ci aura lieu, ce jeudi, au niveau de toutes les unités de l’ACED. « Un préavis de grève qui interviendra dans 15 jours sera également déposé », lit-on dans ce communiqué.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :