Pour avoir tenu des propos racistes et dangereux pour l’unité nationale : deux avocats estent en justice Abdelkader Bengrina

Le raciste Abdelkader Bengrina est rattrapé par ses propos haineux, régionalistes et dangereux. Deux avocats, l’un du barreau de Blida et l’autre de celui Chlef, ont déposé, hier mercredi, une plainte contre lui pour propos racistes pouvant porter grave atteinte à l’unité nationale.

Les deux avocats plaignants se réfèrent dans leur plainte aux propos tenus le 06 juin dernier où il a attaqué avec haine la région de Kabylie en qualifiant Tamazight, fondement de l’identité Algérienne et langue nationale et officielle de l’Algérie, de  » chose » revendiquée par cette région.

Abdelkader Bengrina, notons le,  a profité  de la tribune que lui a offert la campagne électorale pour distiller des propos racistes et régionalistes à l’encontre de la région de Kabylie dans l’espoir de liguer une frange de la société Algérienne contre elle et pousser des électeurs à exprimer un vote raciste.

Englué dans sa haine et ne mesurant guère les conséquences de ses propos sur la cohésion nationale, Abdelkader Bengrina va, dans son entreprise de tromper son auditoire, jusqu’à falsifier l’histoire nationale et lui donner une lecture dangereuse et totalement intenable en prétendant que la révolution de Novembre a été retardée à cause des tergiversations de la Kabylie.

Arezki Lounis

 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :