Au dinar symbolique : Abdelkader Bengrina et son frère Ahmed s’emparent de 2000 hectares à Ouargla

 

Décidément, les Bengrina font partie des privilégiés du système. Alors qu’Abdelkader, le président du parti islamiste El Bina, ne cesse de hausser le ton pour dénoncer « les privilèges accordés à la Issaba (la bande) », un document diffusé, aujourd’hui, sur les réseaux sociaux démontre que, lui-aussi, a eu accès au même privilège, voire plus.

Pour un dinar symbolique, Abdelkader Bengrina a bénéficié d’un terrain de 1000 hectares. Ce vaste lot de terrain lui a été accordé par l’ancien wali d’Ouargla, Ali Bouguerra, pour une exploitation agricole.

Son frère Ahmed Bengrina a bénéficié, lui aussi, dans la même commune d’une surface similaire (1000 hectares).

Les décisions d’affectation de ces vastes terrains ont été signées, au profit des Bengrina, le 5 mai 2015. A quel titre Abdelkader Bengrina et son frère ainés ont-ils bénéficié de ces 2000 hectares ?

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :