Fermeture du bureau d’Al Jazeera en Tunisie : RSF appelle au respect de la liberté de la presse

La décision des autorités tunisiennes de fermer le bureau de la chaîne satellitaire Qatari, Al Jazeera, à Tunis en raison de sa couverture des derniers évènements politiques du pays suscite la réaction de l’ONG, Reporters sans frontières (RSF).

Dans un communiqué rendu public, aujourd’hui, l’organisation appelle « les autorités de ce pays au respect de la liberté de la presse et du pluralisme des médias ».

«Dans la matinée du lundi 26 juillet, les forces de sécurité tunisiennes ont fait irruption dans le bureau de la chaîne de télévision satellitaire qatarie Al Jazeera à Tunis. Les journalistes présents ont été contraints de cesser immédiatement de travailler. Les policiers – une vingtaine, la plupart habillés en civil, selon le directeur du bureau d’Al Jazeera Lotfi Hajji – leur ont intimé l’ordre d’éteindre leurs téléphones portables. Après avoir confisqué les clés du local, les policiers ont fait évacuer les lieux », rappelle RSF.

Et d’ajouter : « Au lendemain d’annonces du président Kaïs Saïed ouvrant une crise politique en Tunisie, RSF dénonce la fermeture du bureau d’Al Jazeera à Tunis par les forces de l’ordre et appelle les autorités à respecter la liberté de la presse et le pluralisme ».

Selon Souhaieb Khayati, directeur du bureau Afrique du Nord de RSF, l’ONG « demande la réouverture sans délai du bureau et le retour à des conditions de travail normales pour les journalistes ».
Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :