Les cinq détenus kabyles dénoncent les déclarations d’officiels marocains concernant la kabylie.

 

Dans une déclaration rendue publique ce samedi 24 juillet par leur avocat Mokrane Ait Larbi, Hemmu Boumedine, Bouaziz Ait Chebib, Boussad Becha, Hocine Azem et Belaid Amar Khodja ont condamné « les déclarations d’officiels marocains qui tentent d’instrumentaliser la Kabylie, son histoire, ses luttes, ses militants et ses détenus dans des rééquilibrages géopolitiques qui ne les concernent pas ».

Dans le même texte envoyé de la prison de Tizi-ouzou via maître Mokrane Ait Larbi, les cinq détenus qui considèrent leurs inculpations comme « surréalistes », réaffirment « avec force les convictions politiques plurielles que nous avons toujours défendues publiquement et pacifiquement. Dans leur diversité, ces opinions relèvent du débat citoyen et non de la justice pénale »

Les cinq détenus politiques dénoncent aussi leur « détention arbitraire qui viole les principes fondamentaux du droit ».

Moussa N.A

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :