Manifestation anti-régime avortée à Alger-Centre

Le Hirak peut reprendre à tout instant dans les rues de la capitale malgré l’énorme dispositif policier déployé depuis des semaines. La preuve en est cette tentative de marcher au centre d’Alger, rapidement réprimée par les forces de police.

À place Audin, des manifestants ont tenté un début de marche en scandant les slogans habituels du Hirak. La police est très vite intervenue. Les manifestants ont été dispersés et certains d’entre eux arrêtés.

Cette tentative de reprise des marches à Alger intervient le jour marquant l’indépendance du pays. Elle est actée le lendemain de la grâce présidentielle en direction des manifestants emprisonnés pour avoir manifesté pacifiquement contre la politique du régime en place.

Les manifestants de ce 5 juillet ont émis le signal que le Hirak, durement réprimé, garde la main de l’initiative et que la partie est loin d’être en faveur du pouvoir.

Arezki Lounis 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :