Mohcine Belabbas : “ L’arbitraire est désormais l’instrument de gouvernance par excellence ”

Suite à l’arrêt de la chambre d’accusation près la cour d’Alger soutenant les mandats de dépôt émis par le tribunal de Sidi M’hamed à l’encontre des deux détenus politiques Nordine Ait Hamouda et Fethi Gherras, le président du RCD n’a pas hésité à dresser un sévère réquisitoire contre le pouvoir en place qui fait de l’arbitraire “ son instrument de gouvernance par excellence”. 

“ Fethi Gheras, Nordine ait Hamouda et des dizaines de citoyens sont emprisonnés et maintenus en détention pour des motifs politiques. Il sont victimes de calculs politiciens d’un régime qui n’a d’alternative pour survivre que le chantage au pire”, écrit Mohcine Belabbas, leader des progressistes Algériens, sur son réseau social.

Aux yeux du président du RCD, “La constitution et les conventions internationales ne sont pas des obstacles pour ce pouvoir qui a décidé de régenter la vie publique par la promulgation d’articles de lois qui criminalisent toute expression politique différente”.

Arezki Lounis 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :