- Advertisement -

Selon des médias tunisiens : Nabil Karoui, candidat à la dernière présidentielle en Tunisie, serait arrêté à Tébessa

 

Le candidat malheureux à la dernière présidentielle en Tunisie et président du parti, Qalb Tounes, Nabil Karoui serait arrêté, aujourd’hui, à Tébessa à l’Est de l’Algérie, où il était entré clandestinement. L’information de son arrestation a été donnée par plusieurs sites tunisiens, sans pour autant citer des sources officielles.

Le patron de la chaîne de télévision, Nessma TV, serait, ajoute la même source, interpellé en compagnie de son frère Ghazi Karoui.

Poursuivi dans son pays pour des affaires de corruption, l’homme qui a déjà été emprisonné à quelques de la dernière présidentielle tunisienne a été remis en liberté il y a quelques semaines.

Selon toujours la presse tunisienne, Nabil Karoui « était injoignable, introuvable et a cessé toute communication avec les membres de son parti » depuis une semaine. C’est ce qu’avait révélé le député de Qalb Tounes, Jaouher Mghirbi, sur le plateau de Mosaïque FM. « C’est une situation anormale », avait-il avoué.

Jaouher Mghirbi avait rappelé, dans ce sens, la position du groupe parlementaire de Qalb Tounes par rapport aux décisions annoncées par le président de la République. Les élus du parti considèrent le 25-Juillet comme une entorse à la Constitution.

D’autres sources médiatiques avancent que les  » fugitifs Tunisiens » seraient hébergés par un ancien parlementaire Algérien du RND. Des voix parlent même d’une possibilité qu’ils servent dans un proche avenir de monnaie d’échange pour récupérer Slimane Bouhafs, arrêté récemment en Tunisie et qui serait demandé par la justice Algérienne dans le cadre de l’offensive officiellement déclarée contre les adhérents du MAK et toutes les personnes soupçonnées avoir des liens avec ce mouvement.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: