Djamel Belmadi : Il n’y a pas de terrains de football en Algérie.

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a lancé des piques à effets de bombe, à l’occasion de la conférence de presse organisée à la veille d’un match éliminatoire de la coupe du monde contre Djibouti.

Le coach national n’a pas su cacher sa colère face à  l’état « calamiteux » du rectangle vert du stade fétiche des Verts et il accuse, sans nommer personne, un acte de sabotage.

« Comme par magie, deux mois après, de juin à fin août, on retrouve un terrain qui est une calamité, une catastrophe. Pour moi c’est du sabotage », dit-il

« C’est du sabotage, ce n’est ni ce « fameux » champignon, ni les conditions climatiques. Il n’y a aucun pays au monde qui a cette histoire de champignons », a-t-il dénoncé.

Pour Belmadi, le verdict est sans appel : Il n’y a pas de terrain en Algérie !. « Le terrain d’Oran, où ils ont fait un barbecue il n’y a pas longtemps, est pire que Tchaker. On ne peut pas jouer dans des terrains où on fait des barbecues. Le 5 juillet, c’est 55 matches par an. Il est dans un état déplorable », dit-il avant d’asséner que « l’On aurait pu demander à délocaliser le match ».

Le DJS de Blida riposte via l’APS. « son état [ Stade de Tchaker, ndlr ] n’est pas aussi catastrophique », affirme-t-il. Pour le responsable local, le peu de détérioration enregistrée sur le stade est du fait de l’humidité et des feux de forêts qui ont fait grimper le températures à plus de 48°.

« Le terrain sera prêt à 85% le jour de la rencontre et nous pourrons dire qu’il sera apte à abriter normalement cette rencontre. La sélection djiboutienne effectuera une séance d’entraînement ce mercredi », assure-t-il.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :