- Advertisement -

Énigmatique: Kaïs Saied annonce une enquête sur le cas Slimane Bouhafs

 

L’affaire Slimane Bouhafs, kidnappé puis extradé en Algérie et placé sous mandat de dépôt, connaît de nouveaux rebondissements. Le président tunisien, Kaïs Saïed, affirme que « la présidence a ouvert une enquête sur les circonstances de son kidnapping et de sa sortie du territoire tunisien ».

C’est ce qu’il a déclaré, hier vendredi, aux représentants de la ligue tunisienne de défense des droits de l’homme, reçus au palais de Carthage.

Selon un communiqué de cette dernière, le chef de l’Etat tunisien affirme « que son pays respecte les droits de l’homme et ses engagements internationaux, comme il respecte les conventions et les pactes internationaux ratifiés ».

Cette déclaration suscite de nombreuses interrogations. Qui a donc kidnappé Slimane Bouhafs pour l’envoyer en Algérie ? Slimane Bouhafs, rappelons-le, bénéficie de statut de réfugié politique que lui a accordé le Haut commissariat aux réfugiés (HCR). La validité de sa carte de réfugié dure jusqu’en 2022.

Il y quelques jours, une quarantaine d’organisations de défense des droits de l’homme en Tunisie ont dénoncé le violation, par les autorités de leur pays, de leurs engagements internationaux.

Hier, l’ONG Amnesty International a demandé aux autorités tunisiennes de mener une enquête sérieuse sur cette question, comme elle a exigé la libération de Slimane Bouhafs par les autorités algériennes.

Massinissa Ikhlef

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: