- Advertisement -

Le parquet du tribunal d’Amizour requiert 5 ans de prison ferme contre une enseignante universitaire

Le procès de l’enseignante universitaire, Mira Mokhnache, a eu lieu, ce lundi 16 novembre, au niveau du tribunal de première instance d’Amizour, wilaya de Béjaia, après deux reports.

Le parquet a requis 5ans de prison ferme et 50 000 da d’amende à l’encontre de l’universitaire accusée de porter atteinte à l’unité nationale, un chef d’accusation mis en vogue par le régime pour justifier ses atteintes aux droits des Algériens à la libre expression.

Mira Mokhnache est une militante politique et des droits de l’homme pacifiste. Elle mise depuis des mois sous contrôle judiciaire à cause de ses activités et son engagement dans le Hirak pour le changement radical du régime.

Le verdict sera rendu dans cette affaire

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: