- Advertisement -

Condamnée, en novembre, à 2 ans de prison ferme : un autre procès attend l’universitaire Mira Moknache à Akbou

L’enseignante universitaire, Mira Moknache, semble ne pas finir avec les déboires judiciaires. Le pouvoir semble déterminé à lui faire payer cash son engagement révolutionnaire dans le Hirak et ses opinions politiques pacifiques inscrites en dehors de la caisse résonante du régime.

Mira Moknache qui enseigne à l’université de Béjaia est programmée, en compagnie d’autres citoyens militants, pour un procès qui se tiendra le 16 décembre prochain au tribunal d’Akbou, pour une affaire qui remonte à 2019.

Rappelons que l’universitaire Mira Moknache, sous contrôle judiciaire depuis 8 mois pour cette affaire, est condamnée le mois passé à deux ans de prison ferme par le tribunal d’Amizour.

Des centaines de détenus d’opinion sont actuellement en prison. La majorité n’a pas encore eu de procès. Les activistes du Hirak et les militants politiques sont mis, à tour de bras, sous mandat de dépôt, une procédure exceptionnelle devenue une règle générale souvent dénoncée par les collectifs de défense.

Arezki Lounis

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: